Alliance

Alliance
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Mar 15 Avr - 14:59



Le royaume de Pologne-Lituanie, également connu sous le nom de République des Deux-Nations traverse une crise majeure qui risque bien d'être un tournant décisif dans l'histoire du pays et dans la diplomatie du souverain actuel, Victor-Amédée Ier (II de Savoie).

Le pays a certainement le système le plus démocratique d'Europe. Il s'agit d'une monarchie constitutionnelle avec un roi élu par une Diète (assemblée). Cette Diète rassemble (et quelque soit la confession religieuse) les représentants de la petite noblesse, les hauts dignitaires religieux, les magnats, les châtelains et les palatins, sous la présidence du Roi. Depuis Auguste II, les riches laboureurs des campagnes et les artisans chefs d'entreprise sont représentés au sein de ce que l'on appelle la Populace mais les plus pauvres en sont exclus ainsi que les juifs (non pas par antisémitisme mais la communauté juive ne désire pas s'investir dans la politique du pays).

La Diète n'est réunie que sur l'invitation du souverain et pour lui donner son avis sur les mesures à prendre. Elle a le droit d'élire le roi de Pologne sur convocation du primat - interrex. ; elle prend alors le titre de diète électorale (Sejm elekcyjny). Les diètes se tiennent en plein champ, à Wola près de Varsovie ; tous les membres y assistent à cheval. Elle laisse beaucoup de libertés au monarque en matière de relations internationales tout en le conseillant mais il faut à ce dernier l'aval de la Diète pour déclarer la guerre.

Victor-Amédée a acquis une certaine popularité depuis son accession au trône en 1705. Il a baissé les impôts qui accablaient les plus pauvres, développé le système bancaire et boursier et mis sur pied une armée assez conséquente et de grande qualité. Il est également vu comme un souverain respectueux des principes fondateurs de la république des Deux-Nations ; alors que la plupart des pays européens poursuivent dans la voie de la centralisation, la monarchie absolue, les guerres de religion et dynastiques, le Royaume de Pologne-Lituanie expérimente la décentralisation, la confédération et le fédéralisme, la démocratie et la tolérance religieuse. La peine de mort est même codifiée afin que tout acte de torture précédant l'exécution ou tout acte humiliant suivant l'exécution comme l'exposition du cadavre au gibet soit prohibé.
Toutefois, la politique étrangère de Victor-Amédée,jugée trop modérée et axée vers la neutralité, a été très critiquée en Europe et provoqué un certain isolement du pays, bien que l'effet positif fut une certaine sécurité des très longues frontières vis à vis des voisins avec qui des paix furent signées.


Mais un pas est franchi fin 1716 quand des rebelles transnistriens se replient dans la province polono-lituanienne de Podolie après avoir été battus côté russe par la 12ème armée de Menchikov. Dans un souci de respect de la constitution polono-lituanienne qui garanti un asile à ceux menacés dans leur pays d'origine, Victor-Amédée avec accord de la Diète décide provisoirement de les héberger à Lemberg. Mais le tsar de Russie Pierre Ier voit rouge, exige des explications et un émissaire de la Diète est envoyé à Moscou, garantissant qu'il n'a jamais été question de soutenir la rébellion ni militairement ni financièrement mais restant opposé à lui livrer les rebelles. Victor-Amédée tente donc sans succès de négocier avec des puissances voisines afin qu'ils leur accordent asile.
Pierre Ier y voit une ingérence étrangère dans ses affaires, accuse Victor Amédée de fuir ses responsabilités et menace l'émissaire de représailles contre les rebelles sur le sol polono-lituanien si la situation reste bloquée, ce qui constituerait une agression territoriale. La Diète supporte mal ce désaveu de la part du Tsar et de la pression russe qui pourrait conduire à une guerre. Elle propose donc à la Russie sous la forme d'un traité d'amitié à durée déterminée un libre passage unilatéral des troupes russes sur le sol polono-lituanien, donnant ainsi le droit au tsar de pourchasser les rebelles jusque sur son sol, en échange d'un maintien de la paix intérieure assuré par les troupes russes dans toute la Pologne-Lituanie.

Victor-Amédée envisage d'expulser les rebelles vers la Russie en utilisant la force si besoin est. La majorité de la Diète désire conserver de bons rapports avec la Russie, surtout les magnats, de peur de voir une révolte éclater côté lituanien ; elle vote donc le renvoi des rebelles mais préfère laisser la gestion des rebelles aux russes, jusque dans la répression armée. Elle décide donc de voter une motion de censure contre le chancelier Charles Stéphane Gedroitze (Karol Stefan Giedroyć) qu'elle accuse d'être partisan d'un soutien des rebelles. De nouvelles élections vont donc avoir lieu prochainement pour désigner un nouveau chef de gouvernement et des partis politiques vont bientôt se former...
Cette nouvelle diète aura aussi pour mission de voter en faveur ou non du traité d'amitié russo-polonais.

Victor-Amédée a pour projet depuis peu de fonder une nouvelle cité en Pologne-Lituanie. La Diète désirant à ce que la ville qui sera fondée soit représentée au sein de la nouvelle Diète, les élections auront donc lieu peu après la fondation de cette ville.

3 partis politiques sont déjà en cours de formation et vont faire campagne pour détenir la majorité à l'assemblée :

- L'UMP ou Union des Magnats Polono-lituaniens, parti pro-russe soutenu par les élites orthodoxes du pays qui a su également convaincre la bourgeoisie catholique qui y voit la possibilité future de voir leur affaires devenir plus florissantes. Le clergé catholique est assez séduit par ce parti dans le sens où l'isolement religieux du pays (si on excepte l'Autriche mais qui est un pays rival et papiste alors que le clergé polonais catholique observe une certaine autonomie) pourrait être rompu en se rapprochant d'une puissance orthodoxe comme la Russie, ce qui préserverait la paix.

- Le PS ou Parti du Sejm, constitué de la noblesse catholique et donc des grandes familles d'où sont issus les commandants opte pour une politique assez démagogique de partage de terres avec les paysans (renonçant ainsi à une partie de leurs revenus terriens), et ayant aboli de fait le servage sur bien des terres, les sejmistes ont acquis une solide assise sur la populace et les paysans aisés de toute la Pologne-Lituanie. Ils désirent à ce que la Diète conserve son indépendance (ils sont donc opposés à toute tutelle étrangère et donc de facto au traité d'amitié russo-polonais).

- Le MNR ou Mouvement National Royaliste, héritier du "Rassemblement Bleu de Prusse" qui voulait instaurer un Hohenzollern luthérien sur le trône polonais a du, afin de gagner davantage de partisans, élargir la possibilité de candidats au trône polonais et milite pour l'intronisation d'un souverain protestant sur le trône des Deux-Nations. Le MNR, soutenu par les élites protestantes est ouvertement opposé à Victor-Amédée. Il milite pour l'abolition de la monarchie constitutionnelle et prône un retour à l'absolutisme, seul symbole de force nationale selon lui ; en revanche il affirme vouloir conserver la liberté de conscience et la tolérance religieuse. Le MNR peut aussi bien faire cavalier seul que s'allier à l'un des deux partis ; en effet il pourrait être tenté de vouloir le rétablissement des électeurs de Saxe mais la politique assez pro-catholique de Auguste III les déroutent quelque peu, sauf si bien sûr le trône était directement confié au prince héritier Georg Wilhelm von Brandenburg-Bayreuth qui sert actuellement sous les drapeaux du tsar. Ils leur faudrait donc rejoindre l'UMP même si sur la question de la tutelle russe, ils sont davantage proches du PS.

Hormis le MNR, les deux autres partis font les yeux doux au souverain actuel qui pourtant se place au dessus de tout clan politique. Mais il va sans dire que dans les faits, Victor Amédée sera tenté plus par un camp que l'autre afin de gouverner au mieux, avec ou sans tutelle russe, ce vaste et complexe pays que représente le royaume de Pologne-Lituanie...
Revenir en haut Aller en bas
France
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1817
Age : 25
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Mar 15 Avr - 23:44

Merci cher MJ pour le descriptif je connaissais peu la Pologne-Lituanie, c'est un système original, en plus il y a plusieurs religions mélangées

_________________
Ferdinand Ier, roi de France
Revenir en haut Aller en bas
Prusse
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 915
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Mar 15 Avr - 23:52

Le MJ vous remercie cher régent mais il y avait une différence de taille en revanche dans le vrai système : c'est que chaque député avait un droit de veto, ce qui impliquait que les décisions devaient être prises à l'unanimité et que le veto d'un seul député pouvait bloquer l'action de ses collègues, il était donc rare que les choses avancent politiquement...cela a été supprimé sinon le pays était injouable!

J'espère que la situation s'arrangera pour le roi de Pologne qui a les qualités de ses défauts ; cette fois sa modération sera un atout pour traverser cette crise. Il a face à lui un souverain de parole et qui agira en bien si on lui témoigne tout le respect qui lui est du, j'ai nommé le tsar de Russie Pierre Ier le grand...

_________________
Frédéric II, Roi de Prusse
Revenir en haut Aller en bas
Piémont-Sardaigne
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 919
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Mer 16 Avr - 14:54

Le Duché de Savoie-Sardaigne adresse son soutien à son allié, le Royaume de Pologne-Lituanie, même si le régime politique, qui régit ce dernier, lui parait trop complexe.
Le soutien diplomatique du roy de Prusse est bien accueilli.

Ministère savoyard des Affaires Extérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Prusse
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 915
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Mer 16 Avr - 14:58

Savoie-Sardaigne a écrit:
Le soutien diplomatique du roy de Prusse est bien accueilli.

Oui et j'aurais aimé que le soutien soit réciproque concernant les accords de la Baltique  Rolling Eyes 

_________________
Frédéric II, Roi de Prusse
Revenir en haut Aller en bas
Piémont-Sardaigne
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 919
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Mer 16 Avr - 15:20

Cher Roy de Prusse,

J'ai compris votre recommandation. Sachez, par contre, que je me suis exprimé, qu'en mon nom de souverain.
Revenir en haut Aller en bas
Prusse
Duc
Duc
avatar

Nombre de messages : 915
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Ven 18 Avr - 18:27

Peut-on savoir pour quand sont prévues les élections législatives polonaises cher Victor-Amédée?

_________________
Frédéric II, Roi de Prusse
Revenir en haut Aller en bas
Pologne-Lituanie
Comte
Comte
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Ven 18 Avr - 18:35

Elles vont avoir lieu dans 4 à 5 mois RP (5 jours HRP), cher roy de Prusse.
Il faut que je laisse, au moins une journée aux représentants de la nouvelle ville du Royaume pour venir à Varsovie.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Ven 25 Avr - 2:53

Nous avons les résultats qui viennent de tomber sur les élections législatives qui se sont tenues en Pologne-Lituanie. L'UMP (Union des Magnats Polono-lituaniens) aurait remporté les élections avec 51,59% des sièges mais ne bénéficierait pas à quatre sièges près de la majorité absolue (97 sièges sur 101 requis). C'est en revanche la douche froide pour le PS (Parti du Sejm) dirigé par Piotr Moscowicisz, ancien ministre de l'économie, qui comptait tant sur la victoire de son camp et qui tiendra le rôle de l'opposition avec 81 sièges. Le MNR dispose quant à lui de 22 sièges.
L'UMP bien que vainqueur ne jubile pas pour autant car la guerre des chefs au sein du parti a quelque peu plombé la campagne. Filip Dustblazycsz, Patryk Devedjyan, Krystian Estroziscz ou encore Einrich Woerth sont autant de candidats sérieux pour le poste de chancelier des Deux-Nations...


Dernière édition par Maître-du-jeu le Dim 1 Juin - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pologne-Lituanie
Comte
Comte
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Ven 25 Avr - 13:55

C'est une victoire pour la Démocratie, tant la participation à ce scrutin, au nouveau de l'ensemble des strates de la société polono-lituanienne a été forte.
Je félicite les élus de la Nouvelle Diète, de tout bord politique.

Je vais désigner donc mon nouveau chancelier, dès que j'aurai pris contact avec chacun des candidats et pris connaissance de leurs objectifs. Celui qui aura les objectifs et la personnalité, la plus compatible avec la mienne, sera choisi.

Victor-Amédée Ier, Roi de Pologne et Grand-Duc de Lituanie.
Revenir en haut Aller en bas
Pologne-Lituanie
Comte
Comte
avatar

Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Sam 26 Avr - 15:36

Communiqué du Ministère du Dedans.

Filip Dustblazycsz de l'UMP, vient d'être officiellement désigné comme nouveau Chancelier du Royaume de Deux-Nations.
Revenir en haut Aller en bas
Danemark
Marquis
Marquis
avatar

Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   Jeu 1 Mai - 23:52

Captif des suédois, je ne peux m'exprimer uniquement en public concernant les pourparlers de paix de la guerre dano-suédoise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise politique en Pologne-Lituanie (février 1718)
» Tenté par un multi Eu3 ??
» Crise politique Belge : Résolvez là en jouant à Pacman !
» TEMPETE du 27 février 2010.
» [Général]Politique de la Horde et compréhension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance  :: Vie Politique :: Archives :: Informations - La Gazette-
Sauter vers: