Alliance

Alliance
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Historique   Lun 2 Mai - 19:31

Mustapha III, Sultan ottoman, qui pressait l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse depuis une dizaine d'années de lui restituer Belgrade et la Serbie se plaignait du délaissement supposé des populations musulmanes de la région ainsi que de la Bosnie. Inquiet de la puissance des Habsbourg-Lorraine lorsque cette dynastie fusionne les Etats de Pologne-Lituanie et d'AUtriche lors de l'avènement de Joseph II sur le trône impérial, Mustapha III déclare la guerre à l'Autriche (ne reconnaissant pas politiquement le nouvel empire de Habsbourg-Lorraine) en mars 1774 mais ne lance ses première offensives qu'à partir de janvier 1775.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Bataille de Semendria (janvier 1775)   Lun 2 Mai - 19:56



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 3.690 (1 brigade) / 2.130 / 1.560
Ottomans : 4.635 (1 brigade) / 2.979 / 1.656
Issue : Victoire autrichienne

La 3ème brigade ottomane « Topal Osman Pasha » du Miralay Suna Yilmaz avait reçu pour ordre d'assiéger Belgrade. Venue du Nord-Est, elle fut cependant stoppée par la 3ème brigade autrichienne « von Stralenheim » commandée par le Generalmajor Macquire von Inniskillen à Semendria, à quelques lieues de la capitale serbe. Avec un même nombre de bataillons mais numériquement inférieures en termes d'hommes, les troupes autrichiennes étaient essentiellement composées de canons lourds, de grenadiers et de cuirassiers tandis que les turcs étaient organisés de façon plus hétéroclites. Inniskillen, grand spécialiste de la défense de position fut longuement menacé par les assauts ottomans et par leurs tirs de canons de 24 livres. Mais la mort en plein combat du commandant turc Suna Yilmaz ainsi que la protection efficace de l'artillerie autrichienne conduisit les Autrichiens à la victoire. Bien que légèrement blessé, Inniskillen lança les grenadiers dans l'assaut final. Ces derniers se révélèrent efficace, n'enregistrant que peu de pertes tandis que l'artillerie ottomane fut quasiment annihilée. Le succès stratégique fut brillant mais contrastait avec une bataille qui fut pendant un long moment indécise. Magnanime, Inniskillen laissa les Turcs battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Prise de Barchau (février 1775)   Mar 3 Mai - 1:11



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 3.600 (1 régiment) / 2.343 / 1.257
Ottomans : 4.635 (1 brigade) / 2.013 / 2.622
Issue : Victoire ottomane

La 2ème brigade « Nisanci Mehmed Pasha » du Miralay Turgut Okan Pasha est parvenu à prendre la ville de Barchau en Transylvanie, ville créée il y a peu. Malgré une résistance acharnée, la garnison autrichienne composée uniquement de milices et sans commandant n'a pu en l'absence de cavalerie inquiéter l'artillerie lourde ottomane qui pillonait les remparts de la cité. Les Ottomans perdirent toutefois une bonne partie de leurs hommes lors des premiers assauts mais conservèrent six bataillons en réserve qui ne furent nullement entamés à la fin de la bataille. Le reste de la garnison autrichienne, soit environ 1.200 hommes, se rendit à l'ennemi. Turgut Okan Pasha devra s'évertuer à rétablir du mieux qu'il le pourra les enceintes fortement sinistrées par ses propres boulets de canon.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Seconde prise de Barchau (juin 1775)   Jeu 5 Mai - 15:07



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 4.095 (1 brigade) / 1.278 / 2.817
Ottomans : 2.622 (1 brigade) / 843 / 1.779
Issue : Victoire autrichienne

La 12ème brigade « von Palffy » a attaqué la garnison ottomane qui occupait Barchau depuis quatre mois. Son commandant, le Generalmajor Andreas Hadik von Futak possédait davantage de troupes mais les nombreux canons, s'ils pouvaient encore plus endommager les fortifications qu'elles ne l'étaient déjà depuis la prise ottomane de la ville, ne pouvaient tous être protégés par les cavaleries croates et pandurs qui composaient le contingent autrichien. Il préféra donc en conserver en réserve à quelques lieues de là. Le Miralay Turgut Okan Pasha tenta donc le tout pour le tout et fit sortir ses quelques cinq cents cavaliers pour décimer l'artillerie autrichienne. Pendant un moment, on crut que Hadik allait lever le siège, mais ses grâce à ses croates qu'il empêcha toute retraite des bachi-bouzouks ottomans vers la ville tandis que les Pandurs montèrent à l'assaut de Barchau. Devant le surnombre des assaillants, Turgut Okan Pasha préféra se rendre à l'ennemi et restituer la ville aux Autrichiens.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Bataille de Jassy (septembre 1776)   Ven 13 Mai - 16:25



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 6.345 (1 brigade) / 2.348 / 3.997
Ottomans : 3.888 (1 régiment) / 3.753 / 135
Issue : Victoire autrichienne

C'est une belle victoire que vient remporter le Generalmajor autrichien Léopold-Philippe von Arenberg. Mandaté par l'empereur Joseph II pour prendre la ville de Jassy dépourvue de fortifications, il affronta devant la cité ottomane le 7ème régiment « Yas » commandé par le Kaymakam Demirel Hasan. Malgré des effectifs moins étoffés que ceux autrichiens, le commandant turc parvint à tenir la dragée haute aux autrichiens qui leur causaient pourtant de lourdes pertes, et ce grâce à un moral inébranlable...ou presque car les infanteries autrichiennes, très pourvues en hommes contenaient l'avancée des ottomans, ce qui était une aubaine pour les mortiers qui atteignirent ainsi un ennemi statique. Mais les turcs ne faisaient que retarder l'échéance d'autant plus que Demirel Hasan périt durant la bataille. Le terrain assez accidenté et boisé fut dans l'ensemble à l'avantage de Arenberg ; malgré le fait qu'il perdit une bonne partie de sa cavalerie qui avait du mal à être mobile il put encercler l'ennemi dans des poches de résistance et protégea si bien son artillerie que sur ses 54 canons et 270 artilleurs pas une seule perte n'est à déplorer. Le contingent turc fut annihilé. La 1ère brigade autrichienne « von Herbeville » put ainsi investir Jassy sans résistance tandis que la quelque centaine d'ottomans qui avait survécu se rendit à l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Siège de Arad (septembre 1776)   Sam 14 Mai - 0:20



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 3.600 (1 régiment) / 2.304 / 1.296
Ottomans : 2.178 (1 brigade) / 1.776 / 402
Issue : Victoire autrichienne

La victoire autrichienne est une réelle surprise. Qui aurait cru que sous une pluie battante, dix bataillons de milices certes nombreux en hommes seraient venus à bout de la patience d'une brigade ottomane de douze bataillons composés d'unités bien plus étoffées? Le kaymakam turc Özil Mehmet avait lancé un assaut contre Arad, une ville de taille moyenne située en Transylvanie et défendue par des fortifications ainsi qu'une garnison autrichienne minimale, mais somme toute assez bien formée par leur commandant croate le Generalbrigadier Draskovic von Trakoscan. Özil Mehmet pillona les remparts avec ses deux bataillons de canons lourds mais avec bien peu de précision en raison des conditions climatiques et envoya à l'assaut de la porte est ses trois bataillons d'infanterie de ligne. Ces derniers couvrirent ses fusiliers et ses janissaires qui tentèrent de faire diversion sur les côtés en prenant respectivement les portes sud et nord. La défense et la discipline autrichienne eurent raison de l'audace des turcs : tandis que les janissaires parvinrent à se hisser en haut des murs, les fusiliers firent chou blanc et les soldats turcs de la porte est furent totalement refoulés. C'est à ce moment que von Trakoscan tomba d'une balle en pleine poitrine. Les autrichiens au lieu de se laisser démonter par la mort de leur commandant furent galvanisés et même vindicatifs ; aussi ils ne se contentèrent pas de se déclarer vainqueur mais plus de sept cent hommes restants partirent à la poursuite des ottomans l'arme à la main. Ce fut la débandade côté turc et un immense camouflet pour Özil Mehmet qui était sûr de remporter une éclatante victoire. Il ordonna la retraite du reste de ses troupes en direction de Bucarest en Valachie.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Prise de Bucarest (janvier 1777)   Lun 16 Mai - 15:31



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 10.161 (1 Armée) / 402 / 9.759
Ottomans : 1.980 (1 brigade) / 1.269 / 711
Issue : Victoire autrichienne

Avec un contingent cinq fois plus nombreux en hommes que son adversaire, il y avait peu de chance pour que le Generalleutant autrichien Léopold-Philippe von Arenberg passe à côté d'une victoire. Il s'est contenté de mettre en attaque seulement onze de ses cinquante huit bataillons contre le 14ème régiment ottoman « Bükres » qui défendait l'entrée de Bucarest en Valachie. Le commandant turc, le Mirliva Akturk Ügür périt en début de bataille, ce qui n'arrangea pas les choses dans le camp ottoman. Arenberg se rendit donc finalement maître de la ville au terme d'une bataille aisée et fit prisonnier non seulement les 711 hommes restants mais aussi les 402 soldats de la 3ème brigade « Topal Osman Pasha » qui étaient en reformation dans la cité. L'empereur Joseph II de Habsbourg signe ici une victoire hautement stratégique car il empêche non seulement le sultan Mustapha III de reformer ses troupes mais contrôle surtout à présent deux cités ottomanes.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Bataille de Sjenitsa (avril 1777)   Mar 17 Mai - 17:08



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 15.047 (1 Armée) / 4.880 / 10.167
Ottomans : 9.090 (1 Armée) / 4.773 / 4.317
Issue : Victoire autrichienne

La garnison autrichienne de la grande forteresse de Sjenitsa en Serbie, commandée par le Maréchal von Daun est parvenue à repousser les assauts de la 1ère ARMEE ottomane « BALKANLAR » du Ferik Nigdeli Faruk. Le combat fut acharné avec de grandes pertes de part et d'autre. Les Ottomans ont tenté de prendre vainement la forteresse par le sud et l'est, les nombreux hussards hongrois ayant effectué des sorties qui brisèrent les espoirs de l'ennemi. Les janissaires parvinrent toutefois à pénétrer à l'intérieur de la forteresse mais ne furent pas en mesure de lutter contre l'acharnement défensif des infanteries et dragons autrichiens. Devant l'impossibilité de prendre Sjenitsa et les lourdes pertes qu'ils subissaient (dont celle de leur commandant), les turcs préférèrent lever le siège et se retirèrent vers l'est près de Sofia en Bulgarie. La campagne ottomane dans les Balkans s'avère donc être une déroute pour le sultan ottoman Mustapha III qui perd le contrôle de la Moldavie et de la Valachie.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Bataille de Montana (août 1777)   Ven 20 Mai - 11:20



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 9.759 (1 Armée) / 2.797 / 6.992
Ottomans : 6.927 (1 Armée) / 5.394 / 1.533
Issue : Victoire autrichienne

La 1ère ARMEE ottomane « BALKANLAR » a sans succès tenté d'intercepter à Montana en Bulgarie la 3ème ARMEE autrichienne « VON WALLERSTEIN » qui se dirigeait vers Sofia pour en faire le siège. Le Generalleutnant Léopold-Philippe von Arenberg, disposant encore de troupes de fraîches après la prise de Bucarest (notamment artillerie lourde, dragons légers,grenadiers autrichiens et infanteries de ligne polono-lituaniennes) fit subir à Ağa Tayfun Mustafa Pasha un sérieux revers. Ses cavaliers croates au prix de nombreuses pertes contournèrent l'aile droite ennemie et détruisit toute l'artillerie ottomane. La suite fut un combat long que les Autrichiens remportèrent à l'usure sur un adversaire qui ne fut jamais en mesure de prendre l'avantage mais qui se battit avec abnégation. Tayfun Mustafa Pasha sonna la retraite vers l'est, à Pleven avec seulement 1.500 hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-du-jeu
Dieu
Dieu
avatar

Nombre de messages : 19709
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Prise de Durazzo (septembre 1777)   Ven 20 Mai - 20:27



Bélligérants (unités engagées / unités perdues / unités restantes) :
Autrichiens : 8.976 (1 Armée) / 4.725 / 4.251
Ottomans : 3.879 (1 régiment) / 3.678 / 201
Issue : Victoire autrichienne

La prise de la ville de Durazzo en Albanie aura été la victoire la plus difficile pour les Autrichiens de la 1ère ARMEE « ERZHERZOG » qui perd plus de la moitié de ses effectifs. Le Maréchal Leopold Joseph von Daun a du faire face à une résistance acharnée de la part de la garnison ottomane du 4ème régiment « Diraç ». C'est au prix de grandes pertes lors de l'assaut par les infanteries autrichiennes que le héros de Sjenitsa a pu investir la ville. Le Miralay ottoman Tunçay Özil aura défendu Durazzo jusqu'au bout, notamment avec ses gardes du sérail qui donnèrent bien du fil à retordre aux assaillants avant de se rendre finalement avec deux cents hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Historique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PROJET Warhammer historique : GUERRE de 100 ans
» Wargame historique : DBA
» Le 28mm historique !! maintenant c'est du plastique !!
» recherche pour avoir une armee a theme historique
» Historique, objet et esprit de ce forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alliance  :: Vie Politique :: Archives :: Informations - La Gazette :: Guerre austro-turque (mars 1774 - avril 1778)-
Sauter vers: